• A picturesque beach of Karavas. In the background lies the Zephyros Hotel, which operated in 1974

  • Karavas

  • Des fleurs de citron

  • Les ruines de l’ancienne Lambousa et le petit port de Karavas avec des bateaux de pêche

QUELQUES MOTS DU MAIRE DE KARAVAS

Chers compatriotes,

Au cours de ces 47 dernières années, Karavas a été réduit en esclavage sous l’ignoble occupation des Turcs. Il a été pillé et est maintenant presque méconnaissable. Néanmoins, peu importe ce qu’il est advenu de Karavas, c’est notre terre, la terre de nos ancêtres. Il attend notre retour.

Le retour dans notre patrie est en effet une tâche très difficile, mais pas insurmontable. Unis, nous pouvons réussir. Notre unité et notre esprit commun, manifestés par la Fraternité du Peuple de Karavas nous donnent de l’espoir. Il est donc notre devoir sacré de protéger ce sentiment d’unité et de le renforcer.

Je demande de chacun d’entre vous de se tenir à nos côtés dans notre tentative motivée par l’espoir et la foi de pouvoir un jour retourner dans notre terre bien-aimée, un Karavas libre.

Nouvelles et Evènements

48

Ans d’occupation turque illégale

4000

réfugiés

58

Morts / Disparus

© Copyright 2022 - Καραβάς / Designed & Developed by NETinfo Plc